Hello mes beautés !!!

Aujourd'hui on se retrouve pour un article sur Le Monde du Parfum.

Les parfums et les senteurs sont divers et variés et combinables à l'infini. Nous traiterons ici des généralités.

Avant toute chose, je tiens à préciser que ce que je dis ou conseille dans cet article n'est pas absolu. Je ne suis en relation avec aucune des marques que je pourrais être amenée à citer. Cet article est basé sur mes cours et connaissances personnelles.

 

Les parfums, tout le monde en porte. On connait quelques grandes maisons, quelques parfums parce qu'on les a vus à la télé. Mais connait-on réellement son parfum ?

 

I. Du côté de l'Histoire

1. Définition :

- Odeur agréable dégagée par quelque chose.

- Produits odorant pour parfumer le corps, composé d'un mélange de produits aromatiques (concentré) et d'alcool éthylique, qui sert de support et d'amplificateur à l'odeur.

 

2. Histoire du parfum :

A) Antiquité

- De fortes substances odorantes sont utilisées depuis le néolithique pour impressioner les proies et les ennemis.

- Egyptiens : utilisation de la fumigation : combustion de végétaux produisant des vapeurs chargées en principe actifs et substances odorantes.

- Grecs :

  • Obtenir la faveur des dieux
  • Séduire
  • Massage pour augmenter les performances (athlètes)
  • Dans les maisons (vertus médicinales)
  • Pratiques religieuses (offrandes, embaumements…)

Recours à des techniques rudimentaires :

  • Broyés
  • Pilés
  • Boullis

Le commerce avec l'orient amène de nouvelles senteurs :Oliban citronner

  • Rose
  • Iris
  • Lys
  • Jasmin

 

B) Moyen âge

L'Eglise joue un rôle important dans l'utilisation et la perception des parfums : parfums = artifices du diable. Les seules utilisations des substances odorantes et parfums :

-       Onguent (médicament sous forme de pommade (résine, corps gras, divers principes actifs pour être appliqué sur la peau)

-       Pommades

-       BaumesDiffuseur de senteurs

-       Crèmes

-       Encens

-       Huiles parfumées

-       Couronnes de fleurs

-       Ou même pour les cérémonies religieuses (encens/huiles essentielles)

Inde : essences de pin, myrte, cèdre, (cinnamome)

Les Croisés viennent enrichir les orgues à senteurs avec des odeurs plus prononcées et boisées : musc, ambre, santal…

Monde arabe, Chine, Inde : distillation arrive en occident grâce à la route des épices : parfums = vertus médicinales et odeurs de camouflage.

 

C) Renaissance

L'imprimerie permet une plus large diffusion des techniques de la parfumerie.

Deux innovations :

-       Perfectionnement de l’alambic : refroidissement qui permet de récupérer plus facilement les huiles essentielles.

-       Découverte de l’alcool éthylique : jusque-là utilisation de graisses et d’huiles.

A cette époque, l'eau est considérée comme porteuse de maladie par les gens de la haute société. De ce fait, l'hygiène des gens se dégrade considérablement. Les parfums sont donc utilisés pour camoufler les odeurs corporelles et fécales. Les vêtements, gants et autres éventails sont également parfumés afin d'éviter l'inconfort d'une mauvaise haleine par exemple. C'est à cette époque qu'apparait le métier de gantier-parfumeur.

En 1720 Jean Marie FARINA invente la fabrication de l'eau de Cologne (EDC) : fermentation de fruits et de céréales puis distillation.

La ville la plus emblématique des parfums est la ville de Grâce qui, au 17ième siècle, fournissait les plus grandes cours d'europe. Elle était également connue pour la tannerie. C'est à Grâce que se regrouperont les Maîtres gantiers-parfumeurs.

 

D) Ere moderne

1791 = loi Le Chapelier = les corporations des maîtres gantiers-parfumeurs prennent fin et deviennent des Maisons de parfums. La ville de Grâce fournit désormais les grandes Maisons de parfums en matières premières comme la lavande, le mimosa, le jasmin et la rose centifollia plus connue sous le nom de rose de Grâce.Rose de Grâce

1860 = conditionnement en série (jusque là les parfums étaient uniquement sur commande) suivi de l'apparition de grands magasins.

  • Démocratisation de la parfumerie

1882 = Paul Parquet => Fougère royale entièrement à base de coumarine (l'un des premier élément synthétique utilisé en parfumerie)

1889 = Aimé Guerlain => Jicky à base de coumarine et vanilline (premier parfum "complexe" composé d'éléments synthétiques)

  • Naissance de la parfumerie moderne avec les produits de synthèse.
  • 1920-1960 = âge d’or de la parfumerie française.

 

3. Procédés de fabrication

A) Extraction par solvant :

  • Matière première + solvant (graisses ou huiles) macèrent dans une cuve pendant 2 heures
  • Passage dans l'évaporateur : obtention de la concrète : liquide visqueux concentré en substances odorantes. Il faut 400kg de fleurs pour obtenir 1kg de concrète.
  • Transformation de la concrète en absolu : traitement à l'alcool :

a) la concrète est chauffée pour obtenir un liquide

b) mixage du liquide

c) passage par un filtre réfrigéré qui retient les cires

d) le liquide restant est concentré = absolu

Il faut 1kg de concrète pour obtenir 600g d'absolu.

 

B) Distillation

La distillation se fait dans un alambic.Alambic

a) les matières premières sont chauffées.

b) La vapeur d'eau contenant les substances odorantes est refroidie = liquide

c) Les huiles essentielles sont recueillient à la surface de ce liquide.

 

C) Enfleurage

Méthode très ancienne utilisée pour les fleurs fragiles comme la tubéreuseEnfleurage à froid

a) on dispose les pétales sur des chassis tapissés de graisses animales

b) la graisse est ensuite chauffée

c) puis traitée à l'alcool

d) et enfin filtrée = absolu de pomade

 

D) Méthode synthétique

Il existe des odeurs que l'on ne sait pas extraire, comme le muguet, ou qui n'existe pas en tant que tel à l'état naturel (pomme d'amour, pop corn, etc...)

Il faut donc les fabriquer synthétiquement.

De nos jours, la plupart des fragrances contenues dans les parfums sont d'origines synthétiques. Cela permet de :

- Réduire le coût du parfum (fabrication et achat)

- Protéger la faune et la flore (civette, muscs, castoréum, santal, vanille.....)

- Assurer une stabilité et une homogénéïté du parfum peu importe la saison ou le lieu de fabrication. Le parfum reste le même d'un flacon à un autre.

 

II. D'un point de vue théorique

1. Intensité

  • Eau légère = eau fraiche = 4% de concentré
  • Eau de cologne = 4-6% de concentré
  • Eau de toilette = 7-14%
  • Eau de parfum = 18 % de concentré
  • Parfum = extrait = absolu = essence = 20-40%:

Ces différence de concentration explique en partie les différences de prix observables en magasin.

2. Pyramide olfactive et famille olfactive

Notes de Tête :

- Hespéridés (agrumes) :

  • Citron
  • Orange
  • Mandarine
  • Bergamote
  • Cédrat
  • YuzuHéliotrope

- Notes vertes :

  • Aldéhyde
  • Cyprès

- Aromates :

  • Menthe poivrée
  • Basilic
  • Romarin
  • Lavande (huile essentielle)Bois de santal

Notes de Coeur :

- Epices :

  • Poivre
  • Cannelle
  • CuminCèdre Atlas

- Absolus de fleurs :

  • Tubéreuse
  • Jasmin
  • Rose

- Absolus aromatiques :

  • BasilicCivette

- Huiles essentielles :

  • Lavande
  • Céleri
  • Carotte
  • Sariette

- Absolu d'algues

- CivetteAmbre

Notes de Fond :

- Baumes et résinoïdes

  • Benjoin
  • AmbreJacinthe
  • Ciste
  • Styrax
  • Vanille

- Boisés :

  • Santal
  • Vétiver
  • Mousse
  • Patchouli

- TabacMusc

- Cacao

- Muscs

- Ambre gris

 

Résultat de recherche d'images pour "pyramide olfactive"

3. Changement au fil du temps

Pourquoi le parfum change au fil du temps ?

Variation en fonction du pH : peaux sèches = acides (pH entre 0 et 6) et peaux grasses = basiques (pH entre 8 et 14)

si peaux sèches = évaporation rapide car non adhésion du parfum sur la peau

si peaux grasses = évaporation lente car adhésion du parfum sur la peau

Il existe deux types de linéarité :

- Type linéaire : les accords ne varient pas ou peu durant l'évaporation

- Type non-linéaire : succession d'accords qui racontent une histoire

 Parfum linéaireParfum non linéaire

 

 

 

 

 

 

 

C'est tout pour cette partie. On se retrouve bientôt pour la suite ! Des bisous !!!